Compte Rendu de Mission – Septembre 2016

Chers amis,
Comme certains d’entre vous ont pu lire dans les journaux notamment dans Le Monde, le Burkina observe une montée de violence et d’agressions… essentiellement à Ouagadougou. La précarité, voir la grande précarité qui gifle les plus pauvres des pauvres comme souvent engendre des violences. Le Burkina Faso est plus pauvre que Haïti selon le dernier classement des 25 pays les plus pauvres du mondes répertoriés par le FMI.
Des agressions importantes ont été perpétrés par des enfants des rues sous le «patronage» de certain gangs.
Au centre AMA on a vu un enfant venir avec une arme blanche…confisquée immédiatement.
Un matin un de nos enfants se présente au centre car il dit être blessé. Je désinfecte de temps en temps des plaies inhérentes à la vie dans la rue. J’ai donc mis les gants de protections et sortie mes compresses. Notre petit Parfait âgé de 13 ans nous montre son bras , Boniface, Paul et moi nous nous sentons seuls, très seuls. … Parfait a été frappé par un de ses camarades défoncé à la colle, avec un tesson de bouteille…. Nous partons immédiatement à l hôpital. Parfait sera cousu de l’intérieur dans un premier temps car il manquait un bout de chair puis de l’extérieur…
Cet enfant n’a à aucun moment pleuré… J’ai observé par le passé la résistance à la douleur mais dans ce cas ci j’avoue ne toujours pas comprendre comment ce petit garçon n’a exprimé comme signe de douleur uniquement des crispations sur le visage.
Nous avons donc été contraint après ces épisodes de hisser la voile de la sécurité et de durcir le règlement intérieur.
Oui l’univers des enfants des rues est violent, cruels. Livrés à eux même parfois des l’age de 5 ans ces enfants ne connaissent pas les interdits. Alors c’est à nous de tenter de leur apprendre à respecter les règles pour pouvoir un jour être insérés dan la société.
Le gardien de nuit Samba ne laisse plus rentrer les enfants trop défoncés, les poches sont fouillées, car on y trouve parfois les petits tubes de colle qu’il signalent pour se droguer,
J’ai toujours eu beaucoup de mal avec le coercitif mais là je n’ai pas les choix.
Mais ce qui est fou, c’est malgré toute cette cruauté de vie, essayer d’aider ces enfants est une grande chance pour nous.Nous sommes heureux de le faire !!!
Alors ce compte rendu c’est pour toi Parfait, toi Kader, Moïse, Madi, Amadou, Joël, Yakouba et tous les autres.
Merci les enfants. Vous aider à vous construire, à panser vos plaies de vos âmes fouettées par la vie, vos plaies corporelles …ça nous apporte tant!! Si c’est parfois difficile si parfois on doute, on a peur de ne pas y arriver nous sommes heureux de vous accompagner sur la bonne route.
D’ailleurs la rentrée scolaire arrive bientôt!!!
Et oui Kader, Madi, Parfait votre rêve d’aller à l’école va se réaliser le 3 octobre
Ceci grâce à vous qui nous soutenez financièrement, moralement, artistiquement merci un grand merci
Aujourd’hui ACTION MAMA AFRICA aide 28 enfants, dont 4 sont logés dans le centre, nous prenons en charge une maman veuve en situation de grande précarité ,3 enfants sont scolarisés 2 sont en apprentissage couture et sculpture sur bronze.
Sans vous nous n’aurions pas pu aider ces enfants et cette maman.
BARKA BARKA
Valérie et Boniface

Laisser un commentaire