Chers amis,

Action Mama Africa continue ses actions aux profits des enfants des rues ainsi qu’aux mamans et bébés en situation de très grande précarité.  La précarité, le mot semble parfois si faible, au regard des situations de survie auxquelles nous sommes confrontés ici chaque jour.

Heureusement nos efforts depuis presque 5 ans apportent chaque mois des succès. Certains enfants, devenus adultes aujourd’hui, entrent dans la société civile. Après 5 ans de formation, d’écoute, de soins, l’apprentissage d’un métier (couturier, soudeur, menuisier, coiffeur et militaire), les voilà prêts à affronter la vie avec à leur côté leur nouvelle famille AMA.

 

Certains, indépendants, aident financièrement, aident des membres de l’équipe lorsqu’ils rencontrent des soucis.  Cet été, les pluies subsahariennes ont été particulièrement denses. Certains membres de l’équipe ont vu leur maison en terre en dure englouties sous les pluies. Les ex-enfants AMA les ont aidé financièrement.

 

Certains souhaitent servir la nation et choisissent d’être militaires. Le Burkina Faso étant devenu l’épicentre du djihadisme, beaucoup veulent “porter le béret”. Mais le parcours administratif est extrêmement complexe.Il faut retrouver les actes de naissance … ce qui est très difficile et prend beaucoup de temps et d’énergie.

 

Boniface Sama, Chef de mission, fournit un travail admirable et efficace avec une grande bonté. Nous accueillons chaque jour 70 bébés à la Case des Bébés Action Mama Africa. Les mamans confient leurs nourrissons à Marie, Madame Kaboré, Nathalie et Evelyne. Nous devrions accueillir d’ici la fin de l’année 100 bébés !!! Nous allons devoir étoffer l’équipe. Chaque jour ces jeunes mamans vont travailler dans des conditions inhumaines dans une carrière de granit situé dans Ouagadougou. Afin d’attendrir le granit, des pneus sont brûlés sur la pierre. Cette fumée est extrêmement nocive, et d’autant plus pour les jeunes bébés.

 

Au nom des mamans et enfants, je vous remercie du fond du cœur pour votre aide, amicale et financière.

 

Si vous souhaitez continuer de nous aider à les aider, sachez que chaque donation bénéficie du restrictif fiscal.

 

Merci pour votre soutien

 

BARKA