Compte Rendu de Mission – Fevrier 2019

Chers amis,
L’ harmattan ( vent chaud et poussiéreux subsaharien) bat son plein sous le soleil chaud de Ouagadougou.
Ce vent est d autant plus pénible lorsque l’on vit et dort dans la rue. De facto notre centre accueille d’avantage d’adolescents.
Les enfants et adolescents apprécient le temps passé au centre AMA.
J’ai constaté avec joie que nous accueillons de plus en plus de petits (6/7 ans )
Joie, oui car les petits accordent leur confiance très rarement, tant la vie les gifle avec force.
Aujourd’hui 5 enfants de 5 à7 ans dorment au centre. Boniface, le chef de mission, réussi à les convaincre de dormir ici, ce qui est difficile car ce sont des enfants extrêmement effrayés.
La grande majorité a été enlevée par de faux maître coranique, à des parents pauvres, vivant en pleine campagne. Les parents, convaincus par ces escrocs, que la vie sera meilleure dans la capitale,ils pourront avoir un métier. Les parents avec grande peine mais espoir confient leurs petits garçons à ces ignobles personnes.
Une fois arrivés à Ouagadougou ils sont battus et obligés de mendier toute la journée afin de remettre l’argent à ces ignobles crapules.
J’admire toujours autant ces enfants et adolescents qui n’ont rien ou pas grand-chose mais qui gardent le sourire et joie de vie …ils lavent leurs pauvres habits avec malice et cris et pour se laver nous avons pu créer un coin douche. Douche qui se résume à des sauts d’eau. Ici dans notre quartier c’est déjà une chance de de pouvoir avoir accès à l’eau. Au centre nous avons la chance d’avoir un château d’eau, ce qui nous protège des pannes récurrentes.
Depuis notre joyeux Centre AMA je peux vous relater une journée type:
Quinze enfants et adolescents vivent au centre. Pour être éligible à vivre au centre ils doivent attendre 3 mois pendant lesquels ils doivent observent un comportement exemplaire.
Ils commencent leur journée avec un bon petit déjeuner puis ceux qui sont en apprentissage (couturier,coiffeur, menuisier, soudeur….)Les petits ne parlent pas le Moré langue ethnique très répandue, ni le français, langue officielle) eux vont jouer dans le quartier. Nous ambitionnons de leur apprendre le français dans les prochains mois.
Au déjeuner tout le monde se retrouve pour le déjeuner avant de retourner à leur apprentissage.
Trois d’entre eux ambitionnent de rentrer dans l’armée de terre. Nous les avons inscrit à un stage de préparation à l’examen qui aura lieux en juillet.
Des 15 heures les 50 enfants que nous aidons quotidiennement commencent à arriver. Certain sont sous influences toxiques. Nous les acceptons uniquement s’ils ne représentent pas de danger aux autres. Pour notre plus grande joie depuis l’ouverture du centre beaucoup d’enfants ont cessé de se droguer.
Le repas est servi à 18 heures. 50 assiettes à servir très rapidement !!
Dix neuf heures pile, les adolescents, qui dorment au centre, filent avec enthousiasme aux cours du soir. Nous sommes très fiers tous les élèves AMA sont dans les 3 premier de leur classe sur 70
élèves !!!!
Après une journée très intense ils s’endorment rapidement.
Merci du fond du cœur pour votre soutien à ces enfants formidables.
Valérie DUPONT

Laisser un commentaire